// actualités

Compte-rendus

Colloque national éco-construction éco-rénovation à Villers-les-Nancy : 21 avril

Aujourd’hui a eu lieu la première journée du colloque éco-construction éco-rénovation organisé par Danielle Nicolas de la chambre de Métiers et de l’Artisanat de Meurte-et-Moselle. La matinée commence par une introduction au colloque qui sera principalement marquée par l’intervention de Jean-Phillipe Donze. En effet il aura reçu les applaudissements appuyés de la salle en mettant en avant l’importance de payer correctement les intervenants de la construction et de leur donner le temps nécessaire à une conception sérieuse et réfléchie. Il est vrai que l’habitude prise de donner les projets publics aux moins disant à vraiment fait des ravages au niveau de la qualité dans la profession et dans le bâtit. Le président de l’Ordre des architecte de Lorraine aura aussi dénoncé les PPP (partenariats public et privé) qui poussent à un désengagement du maître d’ouvrage public.

La première table ronde fût un peu plus accrochante avec plusieurs interventions remarquées. On commence par celle de Patrick Gidoin de l’UMF Lorraine pour qui l’étalement urbain est une fatalité. Les français veulent des maisons individuelles pourquoi ne pas les satisfaire ? Ne pas se soucier des conséquences à long termes, voilà le type de mentalités que l’on a formaté à force de vouloir s’affranchir des architectes (cf la loi sur les moins de 150m²). Heureusement différents intervenants ont pu rappeler tous les défauts rédhibitoire de ce type d’urbanisme individuel isolé : coût irraisonné pour la communauté en voirie et réseaux, inefficacité thermique et coût en foncier.

Le sujet des panneaux photovoltaïques est abordé. La plupart des intervenants sont unanimes sur le fait que le photovoltaïque c’est avant tout de la communication. Il est même plutôt aberrant que les panneaux photovoltaïques soient à ce point subventionné. Il ne fait pas de doute sur le fait que des lobbys sont passés par là. Il est aussi clairement avancé qu’une bonne isolation est bien plus rentable que ce type de gadget technologique.

L’intervention de Vincent Pierre conclue cette matinée sur une note passionnée, en effet ce membre de l’association Negawatt, ingénieur de formation, nous a offert une présentation où on l’a sentie réellement investit par le sujet. Son discours, très pragmatique, s’attaque en priorité à l’isolation et aux économies d’énergie avant de parler en dernier ressort de production douce.

Pour l’après-midi il nous était donné le choix de deux ateliers parmi huit. Plusieurs avaient l’air intéressant mais il fallait bien se décider. Je suis donc aller à l’atelier « quel est le coût de la performance ? ». Un atelier très intéressant dirigé par Jean-Luc Thomas de Vitalis Architecture. Il a bien su jouer son rôle, ouvrant vraiment le débat entre la salle et les interlocuteurs. Benjamin Fedeli a présenté le projet du CNIDEP à Nancy, j’en reparlerais demain après qu’on l’ai visité. Phillippe Tourtebatte de l’IUMP a présenté et défendu des bétons à base de fibres végétales en particulier le béton de chanvre. Il a évoqué le problème du transport, de l’énergie grise, du développement des filières au niveau local (justement pour éviter les transports aberrants) et les difficultés de financement qu’entrainent le normage de nombreux nouveaux matériaux. Pierre Vincent a enrichit le débat en évoquant le cap de rentabilité des 30Kwh qui permet de se passer d’un chauffage central. Durant l’atelier le doigt a aussi été pointé sur les solutions de compensation des coûts, par exemple en remplaçant le garage en dur par une structure légère ouverte afin de conserver du budget pour l’isolation du reste du bâtiment.

Pour le second atelier j’hésitais entre « la rénovation thermique des bâtiments » et « Eco-construction et urbanisme ». J’ai opté pour le second en pensant tomber sur des présentations de projets concrets par des architectes, mauvaises pioches. Beaucoup de présentations théoriques, une présentation du quartier Vauban à Frieburg, un exemple archiconnu. Le débat sur la fin aura quand même été intéressant en soulevant la problèmatique de l’éco-quartier fasse aux PLU, habitants déjà présents et réticents, banques exigeants trop de garanties etc…

Du côté des regrets pour cette première journée je noterais quand même deux points :

  • Le manque de réponses concrètes, notamment sur le coût de la performance énergétique. Un tableau avec un exemple concret aurait été pas mal, notamment pour démontrer la rentabilité d’une telle opération. Des chiffres dans différents scénarios type (stabilité, faible hausse et forte hausse du coût des énergies fossiles) auraient pu donner plus de crédibilités au discours et ainsi mieux les appuyer.
  • Le manque de réponses et de débat au niveau de la rénovation. Car n’oublions pas que le neuf ne représente qu’un renouvellement de 1% des logements par an. Autant dire que la rénovation a une part bien plus importante à jouer dans les économies d’énergie au niveau du pays. De plus le sujet de la rénovation, plus compliqué et technique que le neuf mériterait bien qu’on lui prête davantage d’attention.

En conclusion cette première journée a  quand même été globalement très intéressante. On se rend compte que beaucoup de personnes s’intéressent à la question de la construction durable, et que les choses ont changées et vont encore changer très rapidement. Le grenelle de l’environnement a eu des effets concrets très importants et les choses vont s’accèlerer. Déjà plusieurs intervenants réclament le passage dés aujourd’hui aux objectifs  RT2012, et il est vrai que construire aujourd’hui un habitat qui ne sera déjà plus aux normes dans trois ans est un pari plutôt risqué. M. Donze fait remarquer à juste titre que lorsque la population aura goûté au confort d’une maison BBC (voir passive) et que cela deviendra la norme dans le neuf (dés 2012 donc), il deviendra difficile de vendre des logements n’offrants pas ces qualités.

Articles similaires:

Discussion

Pas de commentaires pour “Colloque national éco-construction éco-rénovation à Villers-les-Nancy : 21 avril”

Poster un commentaire

Administration

Des questions ?
Un projet ?
Besoin d'une formation ?
espace